Navigation – Plan du site
Compte rendu d'ouvrage

Philippe Cadène, Brigitte Dumortier : Atlas des Pays du Golfe

Presses de l'Université Paris-Sorbonne et Radio France International, Paris, octobre 2011
Dominique Creton
p. 111-112
Référence(s) :

Philippe Cadène, Brigitte Dumortier : Atlas des Pays du Golfe, Presses de l'Université Paris-Sorbonne et Radio France International, Paris, octobre 2011.

Texte intégral

1Le premier mérite de cet atlas est de combler un vide tant dans l'édition française que dans l'édition internationale sur une partie du monde médiatisée lors de guerres, de crises et de tensions, mais encore peu étudiée par les géographes. Les auteurs, Philippe Cadène, professeur à l'Université Paris Diderot, et Brigitte Dumortier, maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne, enseignent à l'Université Paris-Sorbonne - Abu Dhabi. Ils proposent une analyse des statistiques existantes, difficiles à rassembler, nourrie d'informations acquises à l'occasion d'études sur le terrain. Il est d'ailleurs surprenant que la fonction des auteurs ne soit pas mentionnée au début ou à la fin du volume comme il se doit dans une publication universitaire.

2L'ouvrage offre une analyse géographique rigoureuse de l'évolution contemporaine dans la région du golfe Arabo-persique et propose un cadre de compréhension des changements rapides qui transforment cet espace hautement stratégique, où sont localisées plus de 50% des réserves de pétrole et plus de 40% de celles de gaz. Rompant avec une tradition qui oppose la péninsule Arabique et l’Iran, le découpage choisi pour cet atlas est original. Il recouvre, en effet, les territoires bordant les deux rives du Golfe : le Koweït, la province orientale d'Arabie Saoudite, le royaume de Bahreïn, le Qatar, les Émirats Arabes Unis, l'Oman du Nord, la rive iranienne du Golfe et le gouvernorat irakien de Bassorah. Il regroupe donc tous les espaces concernés par l'économie des hydrocarbures et participant pleinement à cet espace de circulation, ouvert depuis des millénaires sur les pays lointains d'Orient et d'Occident. L'Iran, l'Irak, l'Arabie Saoudite, l'Oman ne sont donc pas abordés dans leur entier afin de privilégier une problématique, celle de l'avancée d'un processus d'intégration des villes littorales en lien avec celles qui se trouvent dans les arrière-pays.

3L'atlas, composé d'une cinquantaine de doubles planches combinant des cartes d’une grande qualité de réalisation et des textes concis, apparaît comme la valorisation des résultats d’un programme de recherche. Ce bilan prospectif est illustré par des cartes inédites qui vont au-delà d'un simple état des lieux de l'économie de la région. L'histoire est mise à contribution pour expliquer les situations du présent. La géographie des hydrocarbures est décrite avec précision, sans oublier les enjeux géopolitiques. Les divers secteurs d'une économie en cours de diversification font l'objet de présentations synthétiques. Les villes qui comptent dans la région sont toutes décrites avec précision. Leur croissance démographique et leur expansion spatiale ainsi que leur morphologie sont parfaitement cartographiées. On peut toutefois regretter l’absence de cartographie des différenciations, voire de la ségrégation, socio-spatiale ou ethno-spatiale au sein des villes.

4Le riche contenu de l’ouvrage permet d'aborder de façon synthétique des sujets aussi divers que les systèmes d'irrigation traditionnels et la pêche perlière ou l'explosion de la finance et l’essor du tourisme international ou tout simplement le développement de quelques villes notables, mais peu connues en Occident, comme Al Ahsa  en Arabie Saoudite, Al Aïn aux Émirats arabes unis ou Sohar en Oman. Du point de vue de la population, l'afflux de migrants est abordé de façon très documentée, mais on regrette l’absence de planches sur les comportements démographiques et sur les femmes. L'intérêt de l'ouvrage amène à regretter aussi l'absence de certaines autres thématiques importantes qui ne sont évoquées qu'en conclusion, à l'exemple de la démocratisation des sociétés ou du développement durable, qui suscitent pourtant des débats au-delà des pays concernés. Il est aussi dommage qu'il n'existe pas une plus grande cohérence dans les données statistiques tout au long de l'atlas, certains chiffres étant très actuels alors que d'autres sont un peu anciens. Enfin, il aurait également été utile de placer en introduction un tableau statistique d'ensemble qui aurait aidé à la lecture de l’ouvrage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Creton, « Philippe Cadène, Brigitte Dumortier : Atlas des Pays du Golfe », Espace populations sociétés, 2012/2 | 2012, 111-112.

Référence électronique

Dominique Creton, « Philippe Cadène, Brigitte Dumortier : Atlas des Pays du Golfe », Espace populations sociétés [En ligne], 2012/2 | 2012, mis en ligne le 22 novembre 2016, consulté le 25 avril 2017. URL : http://eps.revues.org/4993

Haut de page

Auteur

Dominique Creton

Université de Poitiers

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org