Navigation – Plan du site
comptes rendus d'ouvrage

Patrick Rérat : Habiter la ville, évolution démographique et attractivité résidentielle d’une ville-centre

Éditions ALPHIL, Neuchâtel/ Presses universitaires Suisses, 2010, 564 pages
Sylvie Coupleux
p. 126-127
Référence(s) :

Patrick Rérat : Habiter la ville, évolution démographique et attractivité résidentielle d’une ville-centre, Éditions ALPHIL, Neuchâtel/ Presses universitaires Suisses, 2010, 564 pages

Texte intégral

1C’est de la thèse de doctorat de Patrick Rérat qu’est issu cet ouvrage. Il fait le point sur les processus de gentrification et le regain d’intérêt pour les villes-centres en Suisse, prenant appui sur une étude de cas centrée sur la ville de Neuchâtel. L’auteur propose une analyse très méthodique de la dynamique démographique urbaine balayant les champs de la mobilité urbaine, de l’étalement urbain et de la réurbanisation. Alors que Neuchâtel semblait vouée à un déclin constant depuis les années 1970, elle connaît depuis 2000 un regain d’intérêt que l’auteur se propose d’analyser au regard des motivations individuelles et des stratégies d’acteurs.

2Après un rappel des concepts et théories à l’œuvre dans l’analyse à la fois urbaine et démographique de la ville, les grandes parties de l’ouvrage reprennent la structure du questionnement qui prévaut dans l’analyse ; structure en 4 points : la dynamique urbaine régionale, le régime démographique urbain, les habitants et pour terminer la production de nouveaux logements.

3L’intérêt indéniable de l’approche réside dans la combinaison entre l’approche des trajectoires associées aux aspirations des ménages d’une part et la production de logement, le rôle des acteurs institutionnels d’autre part.

4Pôle fonctionnel de premier ordre de la région urbaine, la ville de Neuchâtel a vu le nombre de résidents diminuer dans un mouvement qualifié de desserrement, de double desserrement selon les termes de l’auteur qui a observé parallèlement à cette diminution une augmentation du nombre des ménages. Le processus de desserrement s’explique par l’occupation de logements plus vastes et par la diminution de la taille moyenne des ménages, il s’agit là d’un élément de la seconde révolution démographique, révolution passant par le vieillissement des populations et la modification du modèle de la famille traditionnelle. La pression engendrée sur le parc immobilier favorise à son tour l’exurbanisation. L’attrait pour ses couronnes n’est donc pas l’unique moteur du recul démographique de la ville-centre, et le regain démographique des centres ne s’oppose pas à l’étalement urbain. Au niveau de la région urbaine, les formes de réurbanisation et d’exurbanisation coexistent et se développent simultanément. Nous sommes dans un processus de complexification du régime d’urbanisation.

5Concernant les motivations des résidents à quitter ou retrouver le centre, l’auteur analyse un faisceau d’éléments tenant compte prioritairement de la position dans le parcours de vie, associant parcours résidentiel et parcours de vie. Il précise que si dans le schéma de gentrification observé ce sont les classes moyennes et supérieures qui regagnent les centres, une nuance doit être apportée quant à la taille et aux fonctions de la ville, toutes n’offrent pas les mêmes formes de gentrification.

6Pour terminer, l’un des points forts de l’ouvrage est l’approche critique du renouvellement urbain et du modèle de la ville compacte à la lumière de l’analyse des trajectoires résidentielles bien entendu, mais surtout du desserrement par la réduction de la taille des ménages et la consommation de surface habitable ; c’est aussi dans cet esprit, la mise en lumière de la nécessité de tenir compte de la dimension sociale de la gentrification et de la possible ségrégation engendrée par la « new-build gentrification ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Coupleux, « Patrick Rérat : Habiter la ville, évolution démographique et attractivité résidentielle d’une ville-centre », Espace populations sociétés, 2012/1 | 2013, 126-127.

Référence électronique

Sylvie Coupleux, « Patrick Rérat : Habiter la ville, évolution démographique et attractivité résidentielle d’une ville-centre », Espace populations sociétés [En ligne], 2012/1 | 2013, mis en ligne le 15 décembre 2016, consulté le 30 avril 2017. URL : http://eps.revues.org/4917

Haut de page

Auteur

Sylvie Coupleux

Université d’Artois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org