Navigation – Plan du site
comptes rendus d'ouvrage

Fabrice Dhume, Suzanna Dukic, Séverine Chauvel : Orientation scolaire et discrimination. De l'(in)égalité de traitement selon l’ « origine »

La Documentation Française, 2011, 280 pages
Vincent Piédanna
p. 123-124
Référence(s) :

Fabrice Dhume, Suzanna Dukic, Séverine Chauvel : Orientation scolaire et discrimination. De l’(in)égalité de traitement selon l’ « origine », La Documentation Française, 2011.

Texte intégral

1Cet ouvrage de 280 pages présente les résultats d'une recherche menée à la demande de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (HALDE), dans le but de dresser un état de l'art (« une revue de la littérature » selon les auteurs) concernant l'impact des origines « ethnico-raciales » des élèves sur les parcours scolaires, moins connu que les répercussions de l'origine sociale. Ce bilan porte sur une analyse de la bibliographie, un état des connaissances et une analyse critique de l’avancée de la reconnaissance de cette question.

2Après un rapide rappel sur l’orientation scolaire et les inégalités à l’école, les auteurs soulignent la difficulté à définir précisément ce que recouvre la notion d’"origine", notamment dans sa dimension sociale, ce qui complique la recherche bibliographique et oblige les auteurs à une présentation méthodologique très détaillée.

3L’analyse documentaire repose sur une approche quantitative basée sur le dépouillement des publications d'ouvrages, des travaux de recherche, des textes administratifs et réglementaires et d’une dizaine de revues parus entre 1964 et 2010, soit au final 465 documents.

4À partir de cette base documentaire, les auteurs identifient trois types de travaux selon leur approche thématique du sujet (public concerné, environnement des individus ou action scolaire) et évaluent leur évolution. Ils constatent finalement que ce champ thématique est toujours en cours de structuration.

5Ensuite, l'ouvrage aborde l'analyse du contenu des travaux de recherche, en reprenant successivement la segmentation en trois groupes définie dans la première partie. Les auteurs montrent alors que les études souvent statistiques, souvent chapeautées par le Ministère de l'Éducation Nationale, ont peu renouvelé leur problématique et n'ont pas véritablement répondu à la question de l'incidence de l'"origine" sur la situation scolaire.

6En ce qui concerne la deuxième entrée (l'environnement) les travaux se sont focalisés sur les choix scolaires et les stratégies des familles. Ce choix délaisse la part de responsabilité des institutions en matière de gestion ethnique des territoires. En outre, les auteurs soulignent le manque d'analyses longitudinales des parcours scolaires, seules capables de mettre en évidence le processus aboutissant à l'inégalité scolaire, mais aussi la focalisation sur le collège et le manque d'études sur les autres niveaux dus système éducatif.

7La dernière catégorie de travaux est la plus hétérogène : échantillons faibles, très localisés, constructions très empiriques des études sans appui théorique, approches psychologiques, psychosociologiques ou ethnographiques. Tous ces éléments limitent les possibilités de généralisations des constats et la portée des observations.

8Au final, les auteurs retiennent, avec prudence, "le caractère soutenable d'une hypothèse de la discrimination", même si elle n'est ni systématique ni intentionnelle.

9Pour terminer, ils font un certain nombre de préconisations destinées à orienter l'action publique, avec en premier lieu la reconnaissance de la discrimination comme réalité. Il n'est pas possible de lutter contre un phénomène dont les institutions nient l'existence. Des pistes de recherche sont également proposées tant sur la structuration du champ thématique (meilleur référencement, mise à jour régulière de la base bibliographique, numérisation des travaux pour faciliter leur accès, etc.), que sur les pistes de recherche à initier ou à enrichir (évaluation des actions de discriminations positives, mise au point d'instruments de mesures statistiques, comparaisons internationales, etc.)

10Ce bilan s'avère extrêmement complet et constitue un passage obligé pour fonder l'action publique mais aussi pour tout chercheur désirant une vision globale du sujet.

11Il est à noter que, du fait de la nature de l'étude, la bibliographie est particulièrement abondante (49 pages).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Piédanna, « Fabrice Dhume, Suzanna Dukic, Séverine Chauvel : Orientation scolaire et discrimination. De l'(in)égalité de traitement selon l’ « origine » », Espace populations sociétés, 2012/1 | 2013, 123-124.

Référence électronique

Vincent Piédanna, « Fabrice Dhume, Suzanna Dukic, Séverine Chauvel : Orientation scolaire et discrimination. De l'(in)égalité de traitement selon l’ « origine » », Espace populations sociétés [En ligne], 2012/1 | 2013, mis en ligne le 16 novembre 2016, consulté le 23 mars 2017. URL : http://eps.revues.org/4908

Haut de page

Auteur

Vincent Piédanna

Université de Lille 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org