Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'articles

Comptes rendus d’articles

Articles review
p. 417-426

Plan

Haut de page

Texte intégral

Farzana Afridi: Women’s Empowerment and the Goal of Parity between the Sexes in Schooling in India Population Studies, 2010, vol. 64, n° 2, pp. 131-145

1Greater ‘empowerment’ of women in India, measured by their education and autonomy, is associated with a reduction in the extent to which their sons’ educational attainment exceeds that of their daughters. Improving both father’s and mother’s education increases the educational attainment of daughters more than that of sons, but raising mother’s education is associated with a significantly greater reduction of the difference in attainment between sons and daughters. In families in which the mother has completed primary education, the average difference between boys and girls in years spent in school is almost a third of a year lower than it is where the mother has less education. A one-standard-deviation increase mother’s autonomy is associated with an increase in daughter’s schooling of more than half a month but has no correlation with son’s education. The findings highlight the importance of women’s empowerment for the intergenerational transfer of equality in educational attainment of the sexes.

Maurizio Ambrosini : Migrants dans l’ombre. Causes, dynamiques, politiques de l’immigration irrégulière, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 7-32

2L’article tente de répondre à trois questions : 1) Qu’est-ce que l’immigration irrégulière et comment la définit-on ?, 2) Pourquoi persiste-t-elle et se révèle-t-elle si difficile à éradiquer ?, 3) Pourquoi les mesures de régularisation s’avèrent-elles à leur tour récurrentes et difficilement évitables ? Dans les vingt-sept pays de l’Union européenne, dans les dix dernières années, entre 5 et 6 millions de personnes ont été régularisées. L’article essaie de montrer, sur un plan théorique, comment une explication adéquate du phénomène se doit de combiner des facteurs structuraux, principalement économiques, ainsi que des facteurs liés à l’agency des protagonistes directs, à savoir les migrants et leurs réseaux, et des facteurs qui ont à voir avec la construction sociale (et politique) du thème de l’immigration irrégulière dans le cadre des sociétés d’accueil.

Adrian J. Bailey: Population geographies, Gender, and the Migration-Development Nexus, Progress in Human Geography, 2010, vol. 34, n° 3, pp. 375-386

3This review considers how international migration is related to development, and focuses on how knowledge about the so called ‘migration-development nexus’ has been expanded through analyses of gender. The author’s specific objective is to understand the ways in which the migration-development nexus is understood to be ‘gendered’ through the intersecting activities of multiple agents as they negotiate and transform transnational and colonial contexts of mobility and development. The contemporary migration-development nexus appears distinctive, and is growing and commanding a portfolio of resources sufficient to hardwire relations between societies, economies, and generations for a long time.

Alain Bélanger : Une analyse provinciale de la migration de remplacement au Canada, Cahiers québécois de démographie, 2009 (Printemps), vol. 38, n° 1, pp. 71-104

4L’étude des Nations Unies (2000) intitulée « Replacement migrations : Is it a solution to declining and aging population ? » montre que l’immigration à elle seule ne saurait être une solution viable au vieillissement démographique. La situation démographique canadienne diffère de celles des pays analysés dans le rapport des Nations Unies, notamment par son taux d’immigration parmi les plus élevés au monde. Contrairement aux idées reçues, les taux actuels d’immigration sont amplement suffisants pour assurer le maintien de la population canadienne et même de sa population en âge de travailler à des niveaux supérieurs à ceux observés actuellement à court, moyen et même long terme. Par contre, compte tenu de la concentration spatiale des immigrants à leur arrivée, une analyse des conséquences démographiques de l’immigration de remplacement au niveau provincial montre qu’une répartition plus égale des immigrants à leur arrivée, une analyse des conséquences démographiques de l’immigration de remplacement au niveau provincial montre qu’une répartition plus égale des immigrants sur le territoire pourrait s’avérer plus efficace qu’une simple hausse des niveaux d’immigration.

Mickaël Blanchet, Christian Pihet : État des lieux et enjeux du vieillissement de la population en Pays de la Loire, Cahiers nantais, 2009, n° 2, pp. 37-44

5Bien que proche du niveau national, le vieillissement de la population de la Région Pays de la Loire est cependant très hétérogène aux échelles locales. Dans le prolongement des différents recensements, l’analyse fait apparaître un contraste net entre des périphéries rurales et littorales vieillies et des aires urbaines bien plus jeunes. Ces déséquilibres s’inscrivent donc dans un contexte démographique évolutif qui soulève des interrogations sur les problématiques gérontologiques actuelles (dépendance) et à venir (isolement, pauvreté/précarité) ainsi que sur les moyens à fournir pour y répondre et réguler plus efficacement ces territoires.

Carole Bonnet, Anne Solaz, Élisabeth Algava : Les changements professionnels en France autour de la séparation conjugale, Population, 2010, vol. 65, n° 2, pp. 273-308

6En France, comme dans de nombreux pays, les séparations conjugales ont fortement augmenté durant les dernières décennies. Si les conséquences économiques de la séparation ont donné lieu à une littérature internationale fournie, les recherches sur ce thème restent encore rares e France, sans doute par manque de données adéquates. Cet article analyse l’offre de travail des hommes et des femmes lors des deux années qui suivent la première séparation. Afin de disposer d’un échantillon de taille suffisante, deux enquêtes rétrospectives au calendrier professionnel semblable (Jeunes et Carrières 1997 et Familles et Employeurs 2005) sont regroupées. Le recours aux méthodes d’appariement par score de propension permet de comparer les hommes et les femmes ayant connu une séparation à ceux qui sont restés en couple. Pour les hommes séparés, le risque de chômage augmente après la séparation. Les femmes séparées inactives avant la séparation retournent davantage sur le marché du travail que les autres femmes inactives. Cette reprise d’activité est fortement influencée par l’âge des enfants au moment de la rupture d’union, de manière encore plus marquée que pour les femmes restées en couple. Les effets de la séparation sont d’autant plus forts que l’accès au marché du travail est difficile. Ainsi, la hausse de la part d’individus au chômage suite à la séparation s’observe principalement sur la période qui suit 1990. Enfin, les hommes et les femmes diplômés (titulaires du baccalauréat et plus) s’avèrent plus protégés des effets de la séparation que les moins diplômés.

Marc Breviglieri : De la cohésion de vie du migrant : déplacement migratoire et orientation existentielle, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 57-76

7Le déplacement migratoire recèle schématiquement deux tendances prêtes à ase dissocier : l’une qui cherche à déplacer intégralement le lieu d’origine, à l’« emmener » avec soi, et la nostalgie relève de cette tendance, et l’autre qui ignore ou abdique devant un tel effort, semblant fuir ce qui touche au passé, répondre d’un besoin de renaître ou de la tentation de l’oubli. Chacune de ces tendances place au cœur de l’espace existentiel le problème de l’orientation, depuis lequel migrer pose les questions du vers-où et du pour-quoi de l’existence. Ce texte entend établir les enjeux du déplacement migratoire au niveau de la cohésion de vie du migrant. Ce niveau permet de revenir sur la grande diversité des blessures de la migration (mélancolie et sentiment du manque, culpabilité et remords, frustration et humiliation), de comprendre comment elles s’ouvrent, se referment et peuvent être dépassées dans une gestion qui, loin de ne renvoyer qu’au soi du migrant, met en jeu simultanément les communautés d’origine et d’accueil.

James J. Brown, Li Bohua, and Sabu S. Padmadas: A Multilevel Analysis of the Effects of a Reproductive Health Programme that Encouraged Informed Choice of Contraceptive Method rather than Use of Officially Preferred methods, China 2003-2005, Population Studies, 2010, vol. 64, n° 2, pp. 105-115

8Historically, the Chinese government’s family planning (FP) policy has emphasized post-partum IUD use after first birth and sterilization after subsequent births. Was the influence of this policy-driven programme on women’s contraceptive choices weakened by a reproductive health intervention programme based on the idea of enabling and encouraging clients to make an informed choice? Multilevel analyses of cross-sectional data from baseline (2003) and endline (2005) surveys conducted as part of the evaluation of a large scale UNFPA RH/FP programme show significant reductions in the uptake of methods emphasized by official policy between the two surveys. But county-level effects are highly significant, suggesting the continuation of a strong exogenous influence on women’s choices. The results suggest that, while the intervention had the effect of weakening the top-down approach towards promoting methods, family planning workers continued to be influential in promoting sterilization for women at higher parities.

Tristan Bruslé : Rendre l’étranger familier. Modes d’appropriation et de catégorisation de l’espace par les migrants népalais en Inde, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 77-94

9Cet article s’intéresse aux processus d’appropriation et de catégorisation de l’espace en situation de domination à travers le cas des migrants népalais en Inde. L’étude des rapports à l’espace des migrants est l’entrée privilégiée ici pour comprendre comment les Népalais, travailleurs temporaires au bas de l’échelle socio-économique, font passer l’espace indien de l’étrangeté à la familiarité. L’un des enjeux pour eux est en effet d’arriver à forger des niches, dans l’espace public et privé, où ils se sentent à l’aise et presque « chez eux » malgré l’exclusion sociale et spatiale qu’ils vivent au quotidien. En fonction de leurs ambitions et des possibilités qui s’offrent à eux, ils s’approprient l’espace indien de manière différentielle, en lui attribuant des valeurs qui dépendent largement de ce que la migration leur permet de réaliser.

Estelle Carde : Quand le dominant vient d’ailleurs et l’étranger d’ici : l’accès aux soins en Guyane au prisme de la double altérité, Autrepart, 2010, n° 55, pp. 89-105

10Cet article analyse l’identité que des professionnels de l’accès aux soins attribuent à leurs usagers. Il explore la façon dont cette définition identitaire interfèrent sur les pratiques de ces professionnels, notamment en les conduisant à ne pas respecter les réglementations qu’ils sont censés appliquer.

11L’enquête se déroule en Guyane, où ce processus de définition identitaire prend une figure singulière : face à des usagers que la réglementation voudrait exclure de la protection sociale parce qu’ils ne satisfont pas à la condition de résidence en France, exercent des professionnels qui, eux-mêmes, en tant que Métropolitains, ont conscience de leur propre extériorité vis-à-vis de cette société d’outre-mer. C’est à l’aune de cette double altérité – la leur (qu’ils perçoivent) et celles de leurs usagers (qualifiée par la loi) – que ces professionnels interprètent la réglementation, afin de finalement décider d’intégrer ou non ces individus dans le système de soins.

John Connolly Carmalt, Todd Faubion: Normative Approaches To Critical Health Geography, Progress in Human Geography, 2010, vol. 34, n° 3, pp. 292-308

12This article builds on geography’s engagement with ethics by asking what normative geographies focused on human health might look like. The authors use the ethics of care and human rights law to frame a normative approach to health geography. The article explores the content of these frameworks before grounding them in a particular instance of inequality found in South Africa. Their goal is to demonstrate how care ethics and human rights can powerfully complement one another and inspire a new type of practice relevant to geographers engaged with ethics and ethical geography.

Sarah Curtis and Mylène Riva: Health Geographies II: Complexity and Health Care Systems and Policy, Progress in Human Geography, 2010, vol. 34, n° 4, pp. 513-520

13In this second of two progress reports on geographies of health, the authors continue a discussion framed from the perspective of complexity theory to consider research which is more particularly focused on health care and health policy. Using selected examples, they discuss how health care and policy have been influenced by ideas from complexity theory and consider the scope for more integrated health geography in future research. These studies illustrate changing perspectives in health geography on the integration of different parts of health systems and the implications for those who plan, deliver and receive health-related care and interventions. They show an increasingly sophisticated theorization of the ways in which understandings of ‘therapeutic’ settings are individually and socially constructed, and how to tackle issues of health inequality and achieve health improvement. These studies emphasize research which takes into account the dynamics of health care and health policy in time as well as space. A consideration of complexity theory raises questions about the potential for re-evaluating other theoretical frameworks and treating different theoretical perspectives as complementary rather than competing discourses.

Gaëlle Dequirez : Processus d’appropriation et luttes de représentation dans le « Little Jaffna » parisien, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 95-116

14L’article porte sur le quartier de la Chapelle, situé entre les 10ème et 18ème arrondissements de Paris, dans lequel un nombre croissant de commerces et d’associations tamouls se sont installés depuis une vingtaine d’années. Il détaille les différentes formes du processus d’appropriation de l’espace collectif du quartier engendré par cette présence tamoule, et la façon dont elles ont abouti à l’appropriation symbolique du quartier, désormais souvent désigné comme le « Little Jaffna » parisien. Il examine également les réactions des habitants face à cette appropriation symbolique, considérée par certains comme dévalorisante, en les rapportant aux perceptions de l’ordre social local et aux projections sociales et affectives sur le quartier.

Danny Dorling : All Connected ? Geographies of Race, Death, Wealth, Votes and Births, The Geographical Journal, 2010 (September), vol. 176, n° 3, pp. 186-198

15“In January 2010, the author learnt that within London the best-off of the population each had recourse to 273 times the wealth of the worse-off 10th of the population” (Hill et al., 2010, an anatomy of economic inequality in the UK, Report of the National Equality Panel, Government Equalities Office, London). It is hard to find any city in an affluent country that is more unequal. This wealth gap did not include the assets of the UK super-rich, who mostly live in or near London. In April 2010 the Sunday Times newspaper reported the wealth of the richest 1000 people in the UK had risen by an average of £77 million each in just one year, to now stand at £335.5 billion. Today in the UK people are again as unequal as they were around 1918. For 60 years they became more equal, but for the last 30 years, more unequal. Looking at inequality trends it is very hard, initially, to notice when the party of government changed. However, closer inspection of the time series suggests there were key times when the trends changed direction, when the future was much less like the past and when how people voted and acted appeared to matter more than at other times. With all three main parties offering what may appear to be very similar solutions to the issue of reducing inequality it seems unlikely that voting in 2010 will make much of a difference. However, today inequalities are now at unsustainable extremes. Action has been taken such that some inequalities, especially in education, have begun to shrink. The last two times that the direction of trends in inequalities changed, in the 1920s and 1970s, there were several general elections held within a relatively short time period. Inequality is expensive. The UK is not as well-off as it once was. It could be time for a change again. Which way will they go ?

Antoine Dumont : L’état des recherches sur les associations de migrants internationaux, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 117-137

16Cet article se propose de retracer les évolutions de la recherche française sur les associations de migrants internationaux, à partir d’une revue critique des travaux réalisés ces vingt dernières années. Centrées au départ sur la notion d’intégration, ces recherches ont progressivement adopté le paradigme de l’ethnicité, puis celui du « transnationalisme », en s’inspirant des travaux anglo-saxons et européens. L’approche proposée ici se veut critique, au sens où ces trois paradigmes ne permettent pas toujours de saisir l’ensemble des significations que les migrants accordent à leur origine nationale, lorsque celle-ci est le moteur de leur engagement associatif. Désigner cet ensemble de significations par le terme de « nationalité associative » permet à l’inverse de combler quelques-unes des lacunes repérées, tout en maintenant ouvert le cadre interprétatif.

Michal Engelman, Emily M. Agree, Kathryn M. Yount and David Bishai: Parity and Parents’ Health in Later Life: The Gendered Case of Ismailia, Egypt, Population Studies, 2010, vol. 64, n° 2, pp. 165-178

17The authors investigate the relationship between reproduction and functional health in later life among women men in the resource-poor and gender-stratified setting of Ismailia governorate, Egypt. Analyses of survey data collected in 2003 show a statistically significant positive association between parity and difficulty with activities of daily living (ADLs), controlling for demographic and socio-economic factors and other co-morbid conditions. They also find that the number of daughters (but not sons) is associated with worse physical functioning, and this association is more pronounced for older fathers than for older mothers. Their results indicate that both biological and social pathways link fertility and later-life health in the context, and that prescribed familial roles may underlie the differential impact of sons and daughters on the health of mothers and fathers in later-life.

Sébastien Fleuret : Bien-être, santé et territoire, Cahiers nantais, 2009, n° 2, pp. 79-85

18Ce texte résume les différentes approches de la notion de bien-être en sciences sociales et particulièrement en géographie. Après un exposé des théories et des challenges opérationnels existants, l’auteur propose des pistes de réflexion et d’action pour une géographie du bien-être dans le prolongement de la géographie de la santé.

Didier Frippiat, Nicolas Marquis : Les enquêtes par Internet en sciences sociales : un état des lieux, Population, 2010, vol. 65, n° 2, pp. 309-338

19Les enquêtes en sciences sociales réalisées par Internet ont proliféré durant la dernière décennie, particulièrement dans le domaine de la recherche quantitative. L’intérêt que cette méthode a produit une littérature presque totalement issue du monde anglo-saxon. Il semblait donc indispensable que les débats autour de l’enquête par Internet puissent devenir accessibles au lecteur francophone. À partir d’une revue de la littérature existante, l’article offre un relevé exhaustif des questions soulevées par cette méthode, qui sont de deux types : les problèmes liés aux procédures d’échantillonnage (qui répond aux enquêtes par Internet ?), et ceux concernant l’effet de « mode » généré par ce canal d’enquête (quelle est la qualité des réponses produites ?). Au-delà de quelques éléments de consensus, les analyses des chercheurs sont loin d’être concordantes. Si beaucoup s’accordent pour signaler que l’échantillonnage aléatoire est très difficile à réaliser sur Internet, l’efficacité des procédures de rectification d’échantillon (pondération, post-stratification, pondération par l’inverse de la propension à être inclus dans l’échantillon) est fortement discutée. De même, lorsqu’il s’agit de tirer parti des nouvelles possibilités techniques en termes de conception du questionnaire, les recherches démontrant des effets réels reproductibles sont encore peu nombreuses. L’article, qui propose également un relevé de bonnes pratiques, conclut sur les indispensables précautions à prendre lorsqu'est créée une enquête par Internet dans une perspective de recherche en sciences sociales.

Craig Jeffrey: Geographies of Children and Youth I: Eroding Maps of Life, Progress in Human Geography, 2010, vol. 34, n° 4, pp. 496-505

20Global transformations are rapidly altering people’s experiences of growing up. This report offers a comparative perspective on some of the challenges facing young children and youth across the world, focusing specially on young people’s practices in the fields of education and employment. This paper discusses conceptual frameworks for analyzing young people and evaluate these theoretical data through attention to interdisciplinary writing on educational restructuring, the privatization of school curricula, children’s work and youth unemployment. The common predicaments or ‘vital conjonctures’ [Johnson-Hanks, 2002] of children and youth – for example, their inhability to reain in formal schooling or experience of unemployment after leaving education – offers a basis for a globally comparative human geography attuned to the relationship between structural change and sociospatial marginalization.

Violaine Jolivet : Les Haïtiens à Santo Domingo : une masse invisible ?, Bulletin de l’Association de Géographes Français, 2010 (septembre), n° 3, pp. 324-335

21Cet article présente la situation des Haïtiens en République dominicaine à partir d’enquêtes de terrain menées à Santo Domingo (2006-2008). Le choix de la notion de visibilité permet de souligner l’omniprésence des Haïtiens dans le pays voisin depuis une vingtaine d’années mais leur invisibilité de fait et de droit. Le couple visibilité /invisibilité permet d’interroger les logiques géopolitiques mais également économiques comme les représentations et leurs rôles dans les processus d’intégration socio-spatiale des immigrants.

Évelyne Lapierre-Adamcyk, Céline Le Bourdais, Valérie Martin : Familles et réseau familial extra-résidentiel : une réflexion sur les limites de la définition statistique de la famille, Cahiers québécois de démographie, 2009 (Printemps), vol. 38, n° 1, pp. 5-39

22Monoparentalité et recomposition familiale font dorénavant partie de la vie familiale. Dans ce contexte, souvent les parents séparés ne vivent plus au quotidien avec leurs enfants, sans que ne s’éteignent les droits et les obligations qui les unissent. Le maintien de ces relations parents-enfants met en cause la pertinence de la définition statistique de la famille fondée sur la corésidence. Les résultats d’une analyse fondée sur l’enquête sociale générale de 2001 réalisée par Statistique Canada montrent que le nombre de ménages qui, à un moment ou l’autre, accueillent des enfants de moins de 18 ans augmente de 13 %, lorsque l’on tient compte du réseau familial extra-résidentiel. La vérification de l’existence de relations concrètes entre parents et enfants qui ne vivent pas ensemble rencontre cependant des embûches liées aux perceptions divergentes des parents selon qu’ils habitent ou non avec leurs enfants, ainsi qu’aux difficultés associées à la représentativité des échantillons des parents non résidants.

Mathias Lerch, Michel Oris, Philippe Wannier, Yannick Forney : Affiliation religieuse et mortalité en Suisse entre 1991 et 2004, Population, 2010, vol. 65, n° 2, pp. 239-272

23Comme d’autres pays européens, la Suisse a connu une diversification de son paysage religieux durant les quarante dernières années, avec un mouvement de retrait à l’égard des institutions traditionnelles et l’essor de religions jadis minoritaires. Tirant avantage du système statistique helvétique qui enregistre la religion de ses résidents lors du recensement et dans l’état civil, les différentiels de mortalité durant la période 1991-2004 sont analysés en fonction de l’appartenance religieuse autodéclarée. Grâce à un appariement des données, il est possible non seulement de porter un regard critique sur leur qualité afin de redresser les estimations agrégées, mais également d’adopter une perspective individuelle et multivariée de la relation entre religion et mortalité par cause de décès. L’analyse indique des écarts significatifs de survie entre groupes d’appartenance, fait qui peut être mis en relation avec des différences de styles de vie. Une interprétation sociologique des résultats permet de conclure à l’existence d’un gradient de la mortalité en fonction de l’intensité de la religiosité des habitants en Suisse.

Peggy Levitt: Taking Culture Seriously: the Unexplored Nexus between Migration, Incorporation and Development, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 139-153

24Most discussions about the relationship between migration, incorporation, and development suffer from two misguided assumptions. First, they focus too much on the economic at the expense of the socio-cultural. It is as if one just gets the money right, all else will follow. Second, they assume that regressing poverty in immigrant communities and alleviating underdevelopment in the communities migrants come from are two separate goals when, in fact, they are often two sides of the same coin. Economic and political incorporation into a new country and economic and social outcomes in the homeland can be strongly linked. It is not possible to achieve one without taking the other into account. This article tries to redress these weakenesses. First, it proposes a transnational optic that redresses the methodological nationalist assumptions that pervade so much of migration scholarship, particularly in the United States. Second, it suggests a way of “bringing culture back in » to debates about the migration-poverty equation and shows how thinking culturally elucidates aspects of this nexus that are often obscured. Finally, it concludes with some reflections on the dangers of pinning development hopes solely on migrants.

Mihaela Nedelcu : (Re)penser le transnationalisme et l’intégration à l’ère du numérique. Vers un tournant cosmopolitique dans l’étude des migrations internationales ?, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2010, n° 2, pp. 33-55

25En proposant de revisiter le nexus national-transnational dans une perspective cosmopolitique, cet article montre que les théories migratoires ne peuvent pas être dissociées des grands débats épistémologiques et des théories sociales générales. Tout d’abord, à partir d’un bref état des lieux des études transnationales, l’auteur souligne quelques limites du nationalisme méthodologique ; pour suggérer ensuite qu’on peut les dépasser en adoptant une nouvelle perspective de recherche inspirée par la « vision cosmopolitique » d’Ulrich Beck. Ce type d’approche, doublement inclusive, permet d’aborder différemment les dichotomies mobile/sédentaire, autochtone/étranger, inclus/exclus, etc. L’exemple des technologies d’information et de communication comme nouvelle clé de décodage des processus transnationaux actuels éclaire les défis d’une lecture cosmopolitique de l’intégration et du transnationalisme migrant à l’ère du numérique. L’auteur esquisse finalement quelques directions à prendre dans les années à venir des recherches sur les migrations internationales.

Marc-Antoine Pérouse de Montclos : Migration forcée et urbanisation de crise : l’Afrique subsaharienne dans une perspective historique, Autrepart, 2010, n° 55, pp. 3-17

26En Afrique subsaharienne, les processus d’urbanisation résultant de situations de crise mettent en évidence l’existence de citadins qui n’ont pas choisi d’aller en ville et qui y ont été poussés par des circonstances imprévues, même si l’analyse de leur déplacement révèle également une certaine part de libre arbitre quant aux choix des destinations finales. Cette catégorie d’habitants oblige à revenir sur les caractéristiques qui président à des migrations forcées. Historiquement les types de contraintes sont en effet fort variés, de la capture à la réduction en esclavage en passant par les razzias, les catastrophes naturelles, les famines, les réquisitions du colonisateur, les confiscations de terres ou les exodes liés à des troubles politiques. Toutes les migrations forcées ne débouchent pas non plus sur la création de villes ex nihilo. En revanche, les exodes ruraux sous la contrainte alimentent souvent les flux vers les agglomérations existantes. Cet article vise ainsi à suivre l’évolution des pratiques et des procédures migratoires liées à des situations de crise.

Laurence Pilon-Marien, Alain Gagnon, Bertrand Desjardins, Robert Bourbeau : Conditions de vie durant l’enfance et longévité : évaluation d’une base de données créée à partir du recensement canadien de 1901 et de l’état civil québécois, Cahiers québécois de démographie, 2009 (Printemps), vol. 38, n° 1, pp. 171-191

27Plusieurs études montrent que les conditions de vie vécues dans l’enfance peuvent avoir un effet à long terme sur la santé et la mortalité. Cette niche n’ayant pas été explorée pour la population canadienne, les auteurs ont mis sur pied un projet visant le jumelage du recensement canadien de 1901 et des actes de décès de l’état civil québécois dans le but d’établir l’âge au décès d’enfants pour lesquels il existait des informations socio-économiques. Le but de cette contribution est de tester la validité des données collectées en les comparant avec des tables de mortalité calculées à l’aide des données issues de la Base de données sur la longévité canadienne (Université de Montréal), et d’examiner des sources de biais potentiels. Parmi les biais potentiels, les auteurs ont évalué la possibilité d’un effet de sélection dans l’échantillon à l’aide d’une régression logistique dans laquelle ils ont introduit plusieurs variables explicatives de la mortalité aux grands âges. Le but recherché étant de savoir si ces variables ont à leur tour un impact sur le fait de trouver ou non un acte de décès.

Jean-Louis Rallu : La démographie de l’Océanie des années 1950 aux années 2000. Synthèse des changements et bilan statistique, Population, 2010, vol. 65, n° 1, pp. 7-115

28L’Océanie est composée de 17 pays indépendants et 6 territoires comptant 35 millions d’habitants dont 73 % sont en Australie et Nouvelle-Zélande. Cette chronique retrace les grands changements sociodémographiques et sanitaires survenus depuis les années 1950 dans l’ensemble de la région, les 4 sous-régions qui la composent (Mélanésie, Micronésie, Polynésie et Australie – Nouvelle-Zélande) et, dans la mesure du possible, chaque pays. Une annexe statistique présente, pour chacun, les données récentes les plus fiables. Après une présentation de la diversité géographique, institutionnelle et économique de la région, y sont notamment décrits les croissances, effectifs et structures de la population, la nuptialité, la fécondité et ses déterminants, la mortalité (générale, infantile, maternelle), la santé des enfants, les migrations, l’urbanisation et l’accès à l’éducation. Comme dans les autres régions du monde, les régimes démographiques se diversifient depuis 20 ans. Les croissances naturelles ralentissent, mais varient encore de 20‰ à 6‰ par an selon les pays. La baisse de la fécondité est générale mais les niveaux sont contrastés (autour de 2 enfants par femme dans six pays, plus de 4 dans sept autres). Les espérances de vie augmentent partout, mais varient actuellement de 61 ans dans la sous-région de Mélanésie à 80 ans en Australie – Nouvelle-Zélande ; la mortalité infantile de 5‰ à 50‰. L’urbanisation demeure assez faible dans la plupart des pays insulaires. Les migrations ont joué et jouent toujours un grand rôle dans la région, notamment par l’émigration des jeunes adultes. L’accès à l’éducation se généralise dans une grande majorité des pays.

Marie Redon : Frontière poreuse, État faible ? Les relations Haïti / République dominicaine à l’aune de la frontière, Bulletin de l’Association de Géographes Français, 2010 (septembre), n° 3, pp. 308-323

29L’enjeu de l’article est de mesurer la dépendance d’Haïti envers la République dominicaine à l’aune de la porosité de la frontière insulaire, frontière sur laquelle ce dernier État tente d’affirmer son contrôle. Selon l’échelle d’analyse, la dépendance se fait parfois interdépendance. Mais, au-delà de la relation avec le pays limitrophe, Haïti serait aussi symptomatique d’une forme d’instrumentalisation de la catégorisation même en « État fragile ». En effet, le terme d’État « fragile » semble désormais s’imposer dans les institutions internationales, et son application au cas Haïtien paraît révélateur d’une modalité spécifique d’inscription du pays dans la mondialisation. Les figures du militaire, du douanier, du contrebandier et du frontalier jalonnent l’approche des enjeux de cette frontière insulaire.

Arnaud Régnier-Loilier : Évolution de la saisonnalité des naissances en France de 1975 à nos jours, Population, 2010, vol. 65, n° 1, pp. 147-189

30Au cours des trente dernières années, le mouvement saisonnier des naissances a évolué en France de façon progressive, perdant de son amplitude et voyant son mode se déplacer de mai à septembre. Les raisons restent difficiles à déterminer. Cependant, les données exhaustives de l’état civil, couplées aux statistiques de l’avortement, permettent d’expliquer la répartition actuelle des naissances : le « pic » de septembre correspond à un surplus de conceptions le soir du nouvel an. Le mouvement saisonnier laisse toutefois apparaître quelques accidents. Par exemple, les principaux épisodes de canicule survenus depuis 1975 conduisent à une moindre fréquence des accouchements neuf mois plus tard. Quant au creux des naissances observé à la fin de l’été 1975, il pourrait être la conséquence de l’entrée en application de la loi Veil légalisant l’avortement. Mais l’interprétation en reste toutefois prudente, l’effet ayant été de courte durée.

Herbert L. Smith : Application de l’analyse des séries chronologiques à la projection d’effectifs de population scolaire par la méthode des composantes, Cahiers québécois de démographie, 2009 (Printemps), vol. 38, n° 1, pp. 145-170

31Cet article veut montrer qu’on peut réécrire des modèles démographiques en vue de réaliser des projections par cohorte, en les transposant dans un modèle économétrique vecteur autorégressif (VAR). De cette façon, la méthode des composantes se dote d’un cadre stochastique qui étend son envergure. Le potentiel de cette perspective est illustré à travers l’exemple d’une projection d’effectifs de population scolaire. Il met en valeur une série d’équations qui permet de vérifier la validité de plusieurs choix de modélisations habituellement utilisées dans le domaine de la prévision.

_Divya P. Tolia-Kelly: The Geographies of Cultural Geographies I: To Critical Health Geography: Identities, Bodies and Race, Progress in Human Geography, 2010, vol. 34, n° 3, pp. 358-367

32This report proposes that if cultural geography seeks to continue to be ‘world-class’ and ‘international’ in its outlook and in praxis it then needs to shift the interface between the academy and the ‘other’ both within it and without. There is, in particular, a need to make academic aspirations more international and to make practice within the academy more inclusive and politically orientated towards valuing scholarship and scholars at the edges and margins of, and ‘other’ to, the usual moral geographies of the discipline.

Signild Vallgårda: Why Did the Stillbirth Rate decline in Denmark after 1940?, Population Studies, 2010, vol. 64, n° 2, pp. 117-130

33Stillbirth rates began declining in several industrialized countries simultaneously at the beginning of the 1940s. The reasons for this sudden decline have been discussed ever since. Changes in obstetric care, in risk factors, and in the composition of the population at risk have been suggested. One hypothesis is that it reflects a cohort effect of improved reproductive health status among women born during the first decades of the twentieth century arising from the decline of fertility. Other hypotheses point towards improved antenatal and obstetric care and changes in the prevalence of different risk factors. In this study, all death certificates for the stillborn in Denmark during 1938, 1941, 1945 and 1949 were used to investigate the different hypotheses. As possible contributing factors, the results suggest improvements in relation to the course of the delivery, changed parity distribution, and a cohort effect.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Comptes rendus d’articles », Espace populations sociétés, 2010/2-3 | 2010, 417-426.

Référence électronique

« Comptes rendus d’articles », Espace populations sociétés [En ligne], 2010/2-3 | 2010, mis en ligne le 12 décembre 2016, consulté le 28 juin 2017. URL : http://eps.revues.org/4285

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org