Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrage

Patrick Picouet, Jean-Pierre Renard : Les frontières mondiales. Origines et dynamiques

Éditions du temps, 2007, 159 pages
François Moullé
Référence(s) :

Patrick Picouet, Jean-Pierre Renard, Les frontières mondiales. Origines et dynamiques, Éditions du temps, 2007, 159 pages

Texte intégral

1La lecture d’un ouvrage de deux collègues appréciés est à la fois un plaisir et un risque car l’exercice nécessite une grande vigilance pour conserver un regard le plus objectif possible.

2Cet ouvrage est petit mais dense avec une approche résolument novatrice de la frontière avec une démarche que nous pourrions qualifier d’holistique. L’objet frontière est vu de manière la plus globale possible dans une logique dynamique et multiple. D’une certaine manière, même si les auteurs ne le revendiquent pas, leur approche pourrait se comparer à celle de la phénoménologie initiée par Goethe où la métamorphose de l’objet ou du sujet est aussi importante que l’objet lui-même.

3La structure de l’ouvrage est une alternance originale entre l’approfondissement des concepts à l’aide de nombreuses citations fort bien choisies et l’utilisation de ces concepts pour mieux comprendre la frontière. L’apport conceptuel et les nombreux exemples utilisés donnent parfois le vertige avec un contenu qui mériterait bien souvent d’être détaillé pour être mieux compris. Ainsi, certains exemples sont à peine évoqués, comme ceux de l’Asie centrale. Nous aurions apprécié de pouvoir approfondir les exemples à partir des différents concepts utilisés. L’approche systémique est bien présentée ; son utilisation en fin de livre à partir de l’ensemble des concepts utilisés appliqués à un exemple précis aurait permis une démonstration exhaustive et encore plus convaincante.

4Le livre est composé de trois parties équilibrées. Ce triptyque permet de voir successivement la dimension culturelle de la frontière, puis les débats sur la morphologie, pour terminer sur les temporalités de l’objet. Une démarche inusitée jusque-là en géographie des frontières.

5La pluralité temporelle de la frontière abordée dans la troisième partie est sans doute le cœur de l’ouvrage car la multiplicité des temps permet de réunir des approches explicatives trop souvent considérées comme antinomiques avec, d’un côté, les temps des structures et, de l’autre, les temps des groupes et des personnes. Approche structuraliste et analyse post-moderne sont présentées comme complémentaires voire indispensables l’une à l’autre pour comprendre la complexité des métamorphoses de la frontière. Une interrogation apparaît toutefois à la lecture de cette partie. Pour éviter une analyse successive des temporalités, quels pourraient être les outils pour étudier les différentes temporalités à un moment donné ? Autrement dit, comment photographier la frontière à l’instant présent pour révéler les stades évolutifs de l’ensemble des temporalités ? Les auteurs ne proposent pas de solution opérationnelle, mais ils permettent au moins de nous poser la question.

6L’iconographie est à la fois utilisée comme support et comme concept, nous pouvons regretter que cette deuxième dimension soit trop peu démontrée, l’implicite est parfois déroutant. C’est aussi la limite des ouvrages de synthèses.

7Pour les étudiants comme pour la communauté des chercheurs, ce livre devrait logiquement devenir un manuel de référence en géographie des frontières. L’approche culturelle de la frontière, qui est le fil directeur de la démonstration, permet une synthèse de champs disciplinaires trop souvent juxtaposés notamment la géographie historique, la géopolitique, la géographie culturelle et la géographie des frontières.

8Reste une question : pourquoi les auteurs comme l’éditeur sont-ils si discrets pour la diffusion de cet ouvrage ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Moullé, « Patrick Picouet, Jean-Pierre Renard : Les frontières mondiales. Origines et dynamiques », Espace populations sociétés [En ligne], 2009/2 | 2009, mis en ligne le 02 décembre 2016, consulté le 28 avril 2017. URL : http://eps.revues.org/3747

Haut de page

Auteur

François Moullé

Université d’Artois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org