Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

Michel Bruneau : L’Asie d’entre Inde et Chine, logiques territoriales des ÉtatsParis, Éditions Belin, coll. Mappemonde, 2006, 317 pages

Yves Boquet
p. 129-130
Référence(s) :

Michel Bruneau: L’Asie d’entre Inde et Chine, logiques territoriales des États, Paris, Éditions Belin, coll. Mappemonde, 2006, 317 pages

Texte intégral

1Dans cette ambitieuse synthèse, l’auteur examine dans une perspective comparative et sur le temps long les fondements de l’organisation interne des pays d’Asie du Sud-Est situés entre l’Inde et la Chine. En 10 chapitres de 20 à 30 pages chacun, l’auteur propose une vision rénovée de cet espace, que de grands noms de la géographie française (Ch. Robequain, P. Gourou, J. Delvert) avaient jadis, en période coloniale, ou juste après, analysé principalement sous l’angle de la tropicalité et de la vie rurale. M. Bruneau retrace de façon critique ces efforts antérieurs de compréhension de la région. Puis il montre (chapitres 2 et 3) comment l’Inde et la Chine représentent des modèles spatiaux dont les structures des États intermédiaires s’inspirent.

2D’origine brahmanique, l’État-mandala, ou État agraire structuré en auréoles d’intensité décroissante de l’emprise du pouvoir, est défini bien plus par son centre, axe du monde aux valeurs religieuses, que par ses frontières, fluctuantes et mal définies. Son existence est souvent limitée dans le temps. L’autre grande famille de modèles spatiaux est chinoise, avec un État unitaire de longue durée, à fortes structures d’encadrement, marqué par des politiques résolues de conquête militaire et agricole et une plus grande attention portée aux frontières.

3Dans le chapitre 4, l’auteur décrit le « socle ethno-géographique » des hauteurs de la péninsule indochinoise où ces deux modèles sont venus peu à peu structurer les espaces des « montagnards ». L’auteur analyse les rapports de force entre groupes conquérants (Thaïs, Vietnamiens) et les sociétés plus émiettées occupant les divers étages d’altitude.

4Le chapitre 5 poursuit cette analyse dans le cas du Vietnam et le chapitre 6 se penche sur les États agraires « concentriques » de la Birmanie, du Cambodge et de la Thaïlande.

5Le chapitre 7 introduit un troisième grand modèle spatial, celui des réseaux linéaires commerciaux de sultanats du monde malais, dont ne subsiste aujourd’hui que Brunei, mais qui permettent de comprendre comment la colonisation européenne de part et d’autre de la péninsule malaise a pu développer ses comptoirs commerciaux (Penang, Singapour, Jakarta) dans un contexte géographique favorable, pas seulement par sa situation entre les océans Indien et Pacifique.

6Le chapitre 8 compare les dynamiques d’organisation de l’espace des trois archipels d’Asie orientale, Indonésie, Philippines et Japon, en y trouvant de nombreuses similitudes au-delà des différences évidentes de niveau de développement économique.

7L’ouvrage se termine par deux chapitres consacrés aux évolutions contemporaines, marquées par la métropolisation et la mégalopolisation dans le contexte de la mondialisation, et aux perspectives d’intégration régionale : l’ASEAN peut-elle évoluer vers un système d’Union à l’Européenne ? L’auteur montre que l’influence de la diaspora chinoise dans ces États est beaucoup plus marquante que celle de la diaspora indienne

8Au total, malgré quelques flottements dans la transcription de noms chinois (Yangzi Kiang, Quingdao...), et l’absence de référence aux travaux d’O. Sevin sur l'Indonésie, ce livre - peut-être un peu ardu pour des étudiants débutants - est une somme très riche, illustré de 31 cartes et figures, avec un utile glossaire de termes vernaculaires et une bibliographie substantielle, essentiellement des titres en français et anglais.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Boquet, « Michel Bruneau : L’Asie d’entre Inde et Chine, logiques territoriales des ÉtatsParis, Éditions Belin, coll. Mappemonde, 2006, 317 pages », Espace populations sociétés, 2007/1 | 2007, 129-130.

Référence électronique

Yves Boquet, « Michel Bruneau : L’Asie d’entre Inde et Chine, logiques territoriales des ÉtatsParis, Éditions Belin, coll. Mappemonde, 2006, 317 pages », Espace populations sociétés [En ligne], 2007/1 | 2007, mis en ligne le 18 novembre 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://eps.revues.org/2053

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org