Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'articles

Comptes rendus d'articles

Articles review
p. 429-438

Plan

Haut de page

Texte intégral

Alicia Adsera: Marital Fertility and Religion in Spain, 1985 and 1999, Population Studies, 2006, vol. 60, n° 2, pp. 205-221

1Since the transition to democracy in Spain in 1975, both total fertility and rates of church attendance of Catholics have dropped dramatically. In this study the 1985 and 1999 Spanish Fertility Surveys were used to investigare whether the significance of religion for fertility behaviour – current family size and the spacing of births – changed between the survey dates. In the 1985 survey, family size was similar for those Catholics who actively participated in religious activities and those who, though nominally Catholic, were not active participants. By 1999, the family size of the latter was lower and comparable to the family size of those without religious affiliation. These findings accord with the declines in both church attendance and fertility in Spain. The small groups of Protestants and Muslims had the highest fertility. Women in inter-faith unions had relatively low fertility.

William Berthomière et Marie-Antoinette Hily : Décrire les migrations internationales. Les expériences de la co-présence, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2006, vol. 22, n° 2, pp. 67-82

2L’objectif de cet article est de rendre compte d’une part des usages des notions qui ont été mobilisées pour penser les formes migratoires mondialisées, en rupture avec les approches développées jusque dans les années soixante-dix et d’autre part de privilégier un point de vue qui relève d’un mode d’interrogation qui ne désigne pas tant les causes des migrations ou les motivations à migrer et les transformations qu’elles induisent que d’accéder à une compréhension plus modeste des modes d’organisation des collectifs en co-présence et la façon dont ils saisissent des « occasions », là où les gens se rencontrent, dans des espaces de sociabilité non figés : la rue d’Arménie dans le quartier de Bourj-Hammoud à l’est de Beyrouth et le quartier de la gare routière à Tel Aviv.

Alexandra Biehler : Renouveau urbain et marginalisation. Le cas d’habitants du centre-ville de Ouagadougou – Burkina Faso, Revue Tiers Monde, 2006 (mars), n° 185, pp. 57-78

3À Ouagadougou, le projet que l’État élabore pour le centre-ville représente le nouvel ordre urbain. Invités à quitter les vieux quartiers centraux pour une trame d’accueil à la périphérie, les habitants font l’expérience de la marge spatiale qui confirme pour certains l’appartenance à la marge sociale. Mais ces mutations urbaines conduisent les habitants délocalisés à porter un regard neuf sur la capitale et à adopter de nouveaux modes d’habiter la ville et leur quartier. L’envie de s’engager pour que le quartier soit reconnu et valorisé au sein de l’espace urbain peut témoigner d’un processus de citadinisation en marche.

Veronika Bilger, Martin Hofmann, and Michael Jandl: Human Smuggling as a Transnational Service Industry: Evidence from Austria, International Migration, 2006, vol. 44, n° 4, pp. 59-93

4This paper presents a new approach to the understanding of human smuggling processes. Based on insights gained through in-depth interviews with smuggled migrants in Austria as well as a broad range of other sources, the authors explain how the phenomenon of human smuggling can be understood as a transnational service industry linking service providers (human smugglers) with their clients (smuggled migrants). The paper explores how certain aspects of this peculiar service industry, in particular the nature of incomplete information prevalent in the market, lead to a variety of risk-reduction strategies pursued by smuggled migrants, who put a high premium on a “good reputation” and “trustworthiness” of human smugglers. These factors, together with other distinctive features of this specific market, render human smuggling structurally distinct from other criminal activities such as trafficking in human beings or the smuggling of illicit goods and call for new approaches in tacking the challenge.

Francesco C. Billari, Johannes Fürnkranz and Alexia Prskawetz : Timing, Sequencing, and Quantum of Life Course Events: A Machine Learning Approach, European Journal of Population, 2006, vol. 22, n° 1, pp. 37-65

5In this paper the authors discuss and apply machine learning techniques, using ideas from a core research area in the artificial intelligence literature to analyse simultaneously timing, sequencing, and quantum of life course events from a comparative. They outline the need for techniques which allow the adoption of a holistic approach to life course analysis, illustrating the specific case of the transition to adulthood. They briefly introduce machine learning algorithms to build decision trees and rule sets and they apply such algorithms to delineate the key features which distinguish Austrian and Italian pathways to adulthood, using Fertility and Family Survey data. The key role of sequencing and synchronisation between events emerges clearly from the analysis.

Sophie Blanchard : Migration et marginalité. Les migrants andins dans les quartiers marginaux de Santa Cruz de la Sierra (Bolivie), Revue Tiers Monde, 2006 (mars), n° 185, pp. 23-38

6Ce travail se penche sur la marginalisation des migrants venant des Andes à Santa Cruz, ville des basses terres boliviennes. Ils sont associés, dans le discours des urbanistes et des autorités politiques, aux quartiers marginaux pauvres de la périphérie de la ville. Pourtant, les paysages de ces quartiers sont plus marqués par la pauvreté que par l’origine de leurs habitants. S’y développent à la fois une « citadinité du manque » et une fusion entre les migrants andins et les originaires des basses terres. Ces quartiers, malgré une image de pauvreté et de violence, sont les lieux d’un métissage innovant.

Carole Bonnet, Sophie Buffeteau, Pascal Godefroy : Les effets des réformes des retraites sur les inégalités du genre en France, Population, 2006 (janvier-avril), vol. 61, n° 1-2, pp. 45-76

7Alors que la problématique des écarts entre les retraites des hommes et celles des femmes et de leurs évolutions est relativement peu abordée en France, les quelques études existantes concluent cependant à une réduction des écarts entre hommes et femmes à l’horizon 2040. Cet article s’inscrit dans la lignée de ces travaux en s’interrogeant sur un éventuel impact différencié selon le sexe des réformes des retraites adoptées en France en 1993 et en 2003. Pour cela, on projette les droits à la retraite des générations 1965-1974 à l’aide de microsimulation dynamique Destinie dans trois scénarios : avant la réforme de 1993 ; après la réforme de 1993 et avant celle de 2003. On montre que, malgré l’absence de dispositions spécifiques selon le sexe, ces réformes semblent avoir un impact plus négatif sur les pensions des femmes que sur celles des hommes. En effet, sans les réformes et sous des hypothèses de maintien des tendances actuelles quant à l’activité, les hommes des générations 1965-1974 percevraient une pension moyenne 1,47 fois plus élevée que celle des femmes. Avec la réforme de 1993, le ratio s’établit à 1,54 et avec celle de 2003 à 1,59.

Dominic Brown and Philip Rees : Trends in Local and Small Area Mortality and Morbidity in Yorkshire and the Humber: Monitoring Health Inequalities, Regional Studies, 2006 (July), vol. 40, n°5, pp. 437-458

8The paper investigates mortality and morbidity in the 1990s in Yorkshire and the Humber. Mortality for districts and wards is computed and the inequality between areas estimated. The results show that although mortality decreased between 1990-92 and 1996-98, only a few districts and wards improved relative to England and Wales. Inequalities between wards sorted by deprivation quintiles increased over the period. By contrast, self-reported morbidity increased between 1991 and 2001, but inequalities decreased. The paper discusses interpretations of these trends and the spatial patterns for men and women and for children, adults and the retired.

Patrice Caro : La dimension spatiale des systèmes formation-emploi, L’Espace Géographique, 2006, n° 3, pp. 223-240

9La formation initiale et l’insertion professionnelle des jeunes Français comportent une dimension spatiale. Les systèmes spatiaux formation-emploi peuvent se définir comme des aires de recrutement et de placement sous-tendues par les trajectoires spatiales de jeunes et un jeu spécifique d’acteurs (État, collectivités territoriales, étudiants, familles, employeurs), lui-même en lien avec l’espace. Les niveaux de formation bac et bac+4 discriminent trois types de systèmes spatiaux formation-emploi en France. Les travaux des géographes et des économistes éclairent une partie du fonctionnement de ces systèmes.

Eugene Choo and Aloysius Siow : Estimating Marriage Matching Model with Spillover Effects, Demography, 2006 (August), vol. 43, n° 3, pp. 463-490

10The authors use marriage matching functions to study how marital patterns change when population supplies change. Specifically, they use a behavioral marriage matching function with spillover effects to rationalize marriage and cohabitation behavior in contemporary Canada. The model can estimate a couple’s systematic gains to marriage and cohabitation relative to remaining single. These gains are invariant to changes in population supplies. Instead, changes in population supplies redistribute these gains between a couple. Although the model is behavioral, it is nonparametric. It can fit any observed cross-sectional marriage matching distribution. The authors use the estimated model to quantify the impacts of gender differences in mortality rates and the baby boom on observed marital behavior in Canada. The higher mortality rate of men makes men scarcer than women. They show that the scarceness of men modestly reduced the welfare of women and increased the welfare of men in the marriage market. On the other hand, the baby boom increased older men’s net gains to entering the marriage market and lowered middle-aged women’s net gains.

Jacqueline Costa-Lascoux : L’intégration « à la française » : une philosophie à l’épreuve des réalités, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2006, vol. 22, n° 2, pp. 105-126

11Près d’une dizaine de pays de l’Union européenne se sont engagés récemment dans des programmes d’accueil et d’intégration des immigrés. Mais chaque État-nation reste tributaire de son histoire migratoire et de sa conception de la citoyenneté ou de l’identité nationale. La France, pays d’immigration depuis un siècle et demi, à la recherche d’une unité politique qui transcende la diversité des modes de vie et des cultures, profondément attaché à la laïcité, est un exemple des aléas de l’intégration qui ont conduit à la refondation de sa politique en 2002. C’est tout un ensemble de mesures et de dispositifs nouveaux qui sont mis en œuvre. Mais comme dans les autres États européens, le projet de loi restreignant les conditions d’entrée et de séjour des étrangers ne risque-t-il pas de compromettre la logique de l’intégration ?

Louis Fourchard : Les territoires de la criminalité à Lagos et à Ibadan depuis les années 1930, Revue Tiers Monde, 2006 (mars), n° 185, pp. 95-111

12Dans les deux plus grandes villes du Nigeria, Lagos et Ibadan, les préoccupations urbanistiques et policières émergent presque simultanément mais les liens éventuels entre quartiers pauvres et criminalité n’apparaissent pas, car la criminalité violente comme la jeunesse délictueuse s’affranchissent aisément des contraintes géographiques de la pauvreté. Cette étude voudrait montrer que les territoires de la criminalité, loin de se confondre avec une géographie de la pauvreté ou de l’insalubrité, recouvrent en réalité des échelles très variables selon les périodes et les incriminations.

Jo Anna Gray, Jean Stockard, and Joe Stone : The Rising Share of Nonmarital Births: Fertility Choice or Marriage Behavior? , Demography, 2006 (May), vol. 43, n° 2, pp. 241-253

13Much of the sharp rise in the share of nonmarital births in the Unites States has been attributed to changes in the fertility choices of unmarried women – in response, it is often argued, to public policy. In contrast, the authors develop and test a model that attributes the rise to changes in marriage behavior, with no necessary changes in fertility. A variety of empirical tests strongly support this conclusion and invites focused attention to issues related to marriage behavior as well as to the interactions between marriage and fertility.

Emma Herman : Migration as a Family Business: The Role of Personal Networks in the Mobility Phase of Migration, International Migration, 2006, vol. 44, n° 4, pp. 191-222

14Since it was first proposed by John Salt and Jeremy Stein in the International Migration in 1997, the idea of migration as a business has transformed the perception of this phenomenon among academics, as well as in the popular media. But while it provided a new and useful tool with which to view the movement of people across the globe, the popularity of the business model as a metaphor obscured other aspects of the subject for which it could provide no place. As this analysis of interviews with migrants who moved from Morocco and Senegal to Spain and from Egypt and Ghana to Italy, and profiles of various migrants to the Netherlands seeks to demonstrate, the business metaphor provides only part of the answer. It fails to account for the overriding significance for most migrants of existing networks of friends, relatives, and acquaintances when undertaking their journey.

John Hobcraft : The ABC of Demographic Behaviour: How the Interplays of Alleles, Brains, and Contexts over the Life Course Should Shape Research Aimed at Understanding Population Processes, Population Studies, 2006, vol. 60, n° 2, pp. 153-187

15This paper proposes core innovations in the strategy of research on demographic behaviour. One aim is a shift of attention away from events and towards a focus on dynamic processes and their interplay: away from a preoccupation with marriage and divorce, births, deaths, migrations, and household structure towards a broader perspective that takes account of partnership and intimacy, parenthood, potential and well-being position in society and space, and personal ties. Another aim is a much closer engagement with genetics, neuroscience, psychology and behavioural economics. A third aim is a strategy that pays more attention to pathways within the individual interacts with various contexts, and to progressions that involve the interplays of the pathways and processes through the life course. These shifts of emphasis, which have already begun to occur, require a systematic reassessment of priorities for research on demographic behaviour.

Graeme Hugo : Temporary Migration and the Labour Market in Australia, Australian Geographer, 2006 (July), vol. 37, n° 2, pp. 211-231

16Australia’s labour market is most influenced by international migration among OECD nations, but Australian research on this issue focuses almost exclusively on permanent settlement migration. The present paper, however, demonstrates that non-permanent migration has an important impact on the Australian labour market, although such migrants are not included in standard data collections and research on migrants and the labour market.

17A number of data sources are utilised to estimate the labour market impact of Working Holiday Makers, Temporary Business Entrants, Overseas Students, and New Zealand temporary migrants. It is shown that their impact is equivalent to more than 400 000 full-time jobs. However, the effect is magnified because it is concentrated in particular sectors of the economy and in particular communities within Australia. A number of issues relating to temporary migration are discussed, including the nature of its relationship with permanent migration, the effects on job training, and the implications for regional development.

Mitchel Langford and Gary Higgs : Measuring Potential Access to Primary Healthcare Services: The Influence of Alternative Spatial Representations of Population, The Professional Geographer, 2006 (August), vol. 58, n° 3, pp. 294-306

18Spatial accessibility measures are an important policy tool for managing healthcare provision and reducing healthcare inequality. The two-step floating catchment area technique, in common with many alternative methodologies, requires that demand-side population be estimated using spatial interpolation techniques. This article studies the implications of adopting differing spatial representations of population on healthcare accessibility modelling outcomes. Results indicate that a dasymetric model yields lower accessibility scores than a standard pro rata model. More important, the difference is spatially disproportionate, suggesting that the degree of disadvantage experienced in rural areas may be greater than has previously been recognized.

Luc Legoux : Asile, immigration : réconcilier les droits de l’homme et ceux du citoyen, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2006, vol. 22, n° 2, pp. 95-103

19Il y a vingt ans la forte croissance du nombre des demandeurs d’asile transformait la défense des droits humains en problème migratoire. Depuis, l’État ne cesse de faire porter la faute du refus de protection sur les demandeurs eux-mêmes qui se transformeraient en immigrés économiques illégaux dès lors qu’ils cherchent asile dans un pays économiquement plus développé que leur pays d’origine. La mise en place d’un « cordon sanitaire » de pays sûrs autour de l’Union où les réfugiés sont censés devoir trouver une protection pose la question de l’alternative entre la fin de l’asile en Europe et la liberté de choix de son pays d’asile. Par extension cette question pose celle de la liberté totale d’immigration et du développement simultané des droits sociaux dans les pays d’accueil.

Aart C. Liefbroer and Edith Dourleijn : Unmarried Cohabitation and Union Sta-bility: Testing the Role of Diffusion Using Data from 16 European Countries, Demography, 2006 (May), vol. 43, n° 2, pp. 203-221

20Cohabitors and married people who cohabited before marriage have higher risks of union dissolution than people who married without prior cohabitation. However, these differences in union stability vary markedly between countries. The authors hypothesize that the impact of cohabitation on union stability depends on how far cohabitation has diffused within a society. They test this hypothesis with data from 16 European countries. The results support their hypothesis: former cohabitors run a higher risk of union dissolution than people who married without prior cohabitation only in societies in which cohabitation is a small minority or a large majority phenomenon.

Jennifer L. Mandel : Creating Profitable Livelihoods: Mobility as a ‘Practical’ and ‘Strategic’ Gender Need in Porto Novo, Benin, Tijdschrift voor Economische en Sociale Geografie, 2006, vol. 97, n° 4, pp. 343-363

21This paper examines the importance of spatial mobility to the creation of profitable livelihood strategies for women in Porto Novo, Benin. Drawing on 522 surveys and 15 life-history interviews conducted with women who use a wide array of strategies, this paper demonstrates that under some circumstances mobility may be as important to increasing women’s income-generating opportunities as access to capital. Moreover, the author argues that focusing on women’s access to spatial mobility will not only increase the profitability of livelihood strategies, but may also create spaces in which issues of autonomy and independence can also be addressed. In so doing, this research contributes to work on gender and development by demonstrating the importance of considering the spatial aspects of social and economic processes.

Molly A. Martin : Family Structure and Income Inequality in Families with Children, 1976 to 2000, Demography, 2006 (August), vol. 43, n° 3, pp. 421-445

22Using 24 years of data from the March supplements to the Current Population Survey and detailed categories of family structure, including cohabiting unions, the author assesses the contribution of changes in family structure to the dramatic rise in family income inequality. Between 1976 and 2000, family structure shifts explain 41% of the increase in inequality, but the influence of family structure change is not uniform within this period or across racial-ethnic groups. In general, the estimated role of family structure change is inversely related to the magnitude of the changes in inequality. Furthermore, by including cohabitation, the author finds lower levels of total inequality and a weaker role for demographic shifts in family structure for trends in income inequality.

Lamia Missaoui et Alain Tarrius : Villes et migrants, du lieu-monde au lieu-passage, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2006, vol. 22, n° 2, pp. 43-65

23Les auteurs étudient depuis une vingtaine d’années les déplacements internationaux de migrants petits entrepreneurs commerciaux. L’intensification et la densification de ces activités et de ces populations les ont amenés à identifier une nouvelle forme migratoire typologiquement différente des formes diasporiques. Leurs approches compréhensives et interactionnistes de populations en réseaux, liées par la parole, l’honneur, qui excèdent des frontières et des normes sociales des divers États-nations qu’elles traversent ou habitent, leur ont permis de proposer la notion de « territoires circulatoires » : il s’agit d’une topique spatio-temporelle concernant l’ensemble des transactions et interactions, des rapports symboliques et matériels exprimant ces mobilisations internationales, et susceptibles de produire ou d’héberger des rapports sociaux originaux.

24Cette approche d’une sorte de territoire de la mondialisation « par le bas » transversal aux espaces des nations, présente l’intérêt de maintenir l’attention des chercheurs sur des faits d’interactions fugitifs, marginaux, masqués, mais très révélateurs, que les approches plus systémiques (logistiques, flux, etc.) ont tendance à gommer. Toutefois, les auteurs se défendent de dissocier topiques des circulants et des sédentaires, faits exposés et faits masqués, officialité ou subterranéité. Dans cet article, ils montrent que les échelles spatio-temporelles caractéristiques des territoires des circulants s’articulent à celles des sédentaires dans des villes proches des « frontières-clés » de l’Europe : c’est ainsi qu’ils décrivent comment migrants circulants et sédentaires contribuent aux transformations urbaines de Sofia, en Bulgarie et d’Alicante, en Espagne. Ils revisitent alors les propositions de Robert Ezra Park, et d’autres chercheurs héritiers de la sociologie de Georg Simmel, en matière de processus de transformations urbaines, montrent l’intérêt et l’actualité de leurs analyses, mais aussi proposent, à partir de leurs travaux des changements d’échelles spatiales et temporelles appelées dans ces théories.

Clara H. Mulder, William A.V. Clark and Michael Wagner : Resources, Living Arrangements and First Union Formation in the United States, the Netherlands and West Germany, European Journal of Population, 2006, vol. 22, n° 1, pp. 3-35

25This paper addresses the impact of the previous living arrangement (living in the parental home versus living away) on first union formation. The authors investigate differences between the living arrangements in the impact of individual and parental resources. Analyses are performed for three countries with different welfare regimes: the USA, the Netherlands and West Germany. Many of their findings are in line with the general hypothesis that resources matter less to union formation for those living away from their parents than for those still living in the parental home. Furthermore, the results suggest that resources matter less in Conservative Continental European welfare regimes than in the USA, a Liberal Market welfare regime.

Aicha Ouaron : Population et environnement : des liaisons incertaines, Natures Sciences Sociétés, 2006 (avril-juin), vol. 14, n° 2, pp. 168-173

26Un traitement théorique cohérent du lien entre dynamique démographique et changement environnemental montre que cette relation demeure incertaine. Bien que l’on ait souvent mis l’accent sur la relation négative et significative entre ces deux variables depuis la fin des années 1970, plusieurs difficultés économétriques suggèrent qu’il puisse s’agir d’un artefact statistique. Les difficultés d’une validation empirique incontestable de la relation entre croissance démographique et croissance économique créent ainsi une situation de controverse, où il est difficile de quantifier les liens entre les déterminants du changement environnemental, et donc de trancher en toute rigueur sur le choix d’un modèle théorique plutôt que sur un autre.

Ferruccio Pastore, Paola Monzini, and Giuseppe Sciortino : Schengen’s Soft Underbelly ? Irregular Migration and Human Smuggling across Land and Sea Borders to Italy, International Migration, 2006, vol. 44, n° 4, pp. 95-119

27Irregular migration to or across Italy is usually associated with the idea of hundreds, sometimes thousands, of migrants crossing the Mediterranean crammed in long-worn ships barely staying afloat. Such journeys are often taken as evidence of hierarchically integrated, centralized, sophisticated worldwide active, criminal cartels. The only problem with such received wisdoms is the fact that it is radically at odd with the available evidence, as it has little to do with the empirical reality of irregular migratory systems. This paper reviews a number of Italian Court files concerning a variety of organizations operate within a variety of local specificities and structural constraints.

C. Pradeau, J.-F. Malterre : Migrations et territoires, Les Cahiers d’Outre-Mer, 2006, n° 234, pp. 199-214

28Le pavage territorial est la forme primordiale d’organisation de l’espace terrestre. Chaque territoire est le produit de l’histoire d’un État dont l’essence réside corrélativement dans la maîtrise de son territoire. Or la mobilité des populations en général et les migrations en particulier sont potentiellement pour les États une limite à leur souveraineté. De ce fait ils s’efforcent de les contrôler en les instrumentalisant. Mais de leur côté les migrations tendent à échapper à leur contrôle et même, en prenant un caractère de plus en plus souvent diasporique, à devenir des acteurs à part entière de la géographie du monde actuel. D’où les relations dialectiques, variables dans le temps et dans l’espace, entre migrations et territoires, entre pavage et réseau. Ces deux formes d’organisation de l’espace sont à la fois complémentaires et antagoniques du point de vue des États qui doivent impérativement en rester maîtres. D’où l’acuité et la complexité du problème dans le monde actuel.

Arnaud Régnier-Loilier : L’influence de la fratrie d’origine sur le nombre souhaité d’enfants à différents moments de la vie. L’exemple de la France, Population, 2006, vol. 61, n° 3, pp. 193-224

29On s’intéresse dans cet article aux facteurs qui influent sur la formation et l’évolution au cours de la vie des projets de fécondité. En particulier, on fait l’hypothèse que le nombre souhaité d’enfants déclaré par une personne est le reflet de ses expériences de vie familiale. À partir des données de l’enquête Intentions de fécondité effectuée en France par l’Ined et l’Insee en 1998 et d’entretiens qualitatifs réalisés auprès de jeunes parents, on observe, que les personnes qui n’ont pas encore d’enfant forment leur projet en fonction des seules références familiales qu’elles connaissent, à savoir leur enfance et notamment leur fratrie d’origine (plus on a de frères et sœurs et plus on souhaite avoir d’enfants, en moyenne), mais que cet effet ne se retrouve pas chez les parents d’un ou de deux enfants. L’expérience d’un premier enfant fait prendre conscience des implications concrètes de la parentalité (émergence des difficultés à concilier vie familiale et activité professionnelle) et, dès lors, la détermination du nombre souhaité d’enfants répond à d’autres logiques. Néanmoins, on observe à partir de l’enquête Étude de l’histoire familiale (Insee, 1999) que la taille de la fratrie d’origine a in fine un effet sur la descendance finale, résultat qui ré-interroge du même coup la portée des questions d’intentions.

Hélène Rivière d’Arc : São Paulo, des espaces les plus pauvres aux espaces les plus riches, acceptation du dualisme ou utopie de la « mixité », Revue Tiers Monde, 2006 (mars), n° 185, pp. 133-154

30Les débats sur la ville de São Paulo font ressortir, à un extrême, son hyper-modernité associée à un niveau de richesse et de revenus très élevés, à l’autre extrême la présence d’une grande frange de population pauvre et souvent sous-employée. Cette analyse socio-économique conduit à retenir le concept de ségrégation comme très significatif pour rendre compte de l’espace urbain. L’article cherche à définir où se situe géographiquement et socialement cette fracture dans la ville au moment de la participation et des programmes sociaux, sachant qu’il existe une large classe moyenne qui participe de l’hyper-modernité mais que certains observateurs considèrent comme appauvrie.

Jean-Paul Sardon : Évolution démographique récente des pays développés, Population, 2006, vol. 61, n° 3, pp. 225-300

31La relative stabilité d’ensemble de la population du continent européen n’est assurée que par la croissance de celle de l’Europe occidentale, due pour l’essentiel à l’immigration. En Europe centrale, l’accroissement naturel est négatif, le solde migratoire n’étant positif qu’en Russie. Cette situation s’oppose à celle des États-Unis, où soldes naturel et migratoire sont largement positifs. L’indicateur conjoncturel de fécondité des Quinze enregistre une légère progression depuis 2002, due pour l’essentiel aux anciens membres, pour se situer à 1,55 enfant par femme, soit 0,5 enfant de moins qu’aux États-Unis. Tendances et niveaux de la fécondité sont assez contrastés sur l’ensemble du continent, l’indicateur s’échelonnant de 1,20 en Biélorussie à 2,4 en Islande. En Europe centrale et orientale, où la fécondité était descendue à des niveaux très faibles, le recul semble enrayé dans de nombreux pays. En Europe occidentale, on observe une certaine stabilisation des indicateurs, même s’ils enregistrent une notable élévation en Scandinavie. La descendance finale des générations féminines continue à baisser presque partout, à l’exception des États-Unis. Cette diminution de la descendance finale s’accompagne d’une augmentation de l’infécondité définitive. La durée de vie moyenne continue sa progression dans la quasi-totalité des pays européens. Cependant, les pays issus de l’ancienne Union soviétique n’ont toujours pas rattrapé le niveau qui était le leur dans les années 1960. Si l’espérance de vie à la naissance des femmes est dans certains pays d’Europe occidentale (Espagne, Suisse et France) parmi les plus élevées du monde, elle n’en accuse pas moins un retard de près de 2 ans sur le Japon.

Jean-Paul Sardon : La fécondité dans les pays anglophones développés hors d’Europe : Canada, États-Unis, Australie et Nouvelle-Zélande, Population, 2006, vol. 61, n° 3, pp. 301-328

32Les populations anglophones d’Amérique du Nord et d’Océanie, ont, semble-t-il, toujours eu une fécondité plus élevée qu’en Europe, en dépit de l’absence de toute politique visant à intervenir de manière directe dans la sphère familiale. Cependant, depuis quelques décennies, l’écart a tendance à se réduire, ces pays se retrouvant aujourd’hui au niveau des pays européens les plus féconds. Dans ces pays, comme en Europe, la période écoulée depuis la Seconde Guerre mondiale a été caractérisée par le baby-boom et le recul de la fécondité qui lui a succédé. Le baby-boom y a été plus marqué et plus précoce qu’en Europe. Il a atteint son maximum en 1957 aux États-Unis, en 1959 au Canada, et en 1961 en Australie et en Nouvelle-Zélande. L’ajournement des naissances et leur report à des âges toujours plus élevés a suivi des modalités particulières aux États-Unis. En effet, après le baby-boom, la fécondité des jeunes femmes américaines a rejoint très rapidement son niveau antérieur, et elle est restée à peu près stable depuis. Au contraire, partout ailleurs, le recul des taux de fécondité s’est poursuivi sous l’effet de l’ajournement continu des naissances. De ce fait, dans la plupart des pays, la hausse de la fécondité au-delà de 30 ans, consécutive à la récupération des naissances ajournées, a, au mieux, contrebalancé le recul aux âges jeunes ; aux États-Unis, cette hausse qui provient avant tout d’une augmentation de l’intensité de la fécondité des générations, entraîne une progression de l’indicateur conjoncturel. Dans cet ensemble, le Canada se distingue par une fécondité relativement faible ; l’indicateur conjoncturel s’est stabilisé depuis quelques années à 1,5 enfant par femme, soit une valeur très proche de celle de l’Union européenne dans son ensemble.

Gildas Simon : Migration, la spatialisation du regard, Revue Européenne des Migrations Internationales, 2006, vol. 22, n°2, pp. 9-21

33Dans le changement en profondeur du regard porté sur le domaine des migrations internationales, les questions d’espace, de spatialité, de territorialité ont pris une place croissante à l’intérieur du champ scientifique : rapport des migrants aux lieux et aux espaces matériels, sociaux, politiques ou idéels reliés par ces migrations, pratiques sociales développées à travers des espaces transnationaux, architecture des constructions identitaires à différentes échelles ou encore espaces normatifs ou réglementaires. L’auteur, géographe, s’attache à la spatialisation croissante des modes d’analyse, et faisant un retour sur la notion de champ migratoire, s’interroge sur le sens fort dont ce terme reste porteur dans l’ordre des spatialités, sur la charge tensionnelle et la puissance évocatoire contenues, sur la capacité de ce type de structures à se maintenir dans le temps et dans la durée, dans le cadre de la dynamique profonde des espaces de mobilité mondialisés.

Maria Rita Testa, Leonardo Grilli : L’influence des différences de fécondité dans les régions européennes sur la taille idéale de la famille, Population, 2006 (janvier-avril), vol. 61, n° 1-2, pp. 107-137

34L’idéal de la famille à deux enfants n’est plus universellement répandu en Europe, mais les raisons déterminant la préférence pour un nombre donné d’enfants n’ont pas encore fait l’objet de recherches systématiques. Les auteurs utilisent la méthode de l’Eurobaromètre portant sur les préférences des personnes âgées de 20 à 39 ans interrogées dans les régions des quinze pays membres de l’Union européenne en 2001 auxquelles ils appliquent des modèles de régression logistique. Ils adoptent une approche multiniveau pour examiner les facteurs aux niveaux individuel et régional qui influencent les préférences en matière de taille de la famille en prenant en compte les similitudes entre les personnes qui partagent le même environnement démographique et socio-économique non observable. Le résultat principal de cette étude est que la fécondité réelle des générations plus âgées influence les préférences des générations plus jeunes : dans les régions où, par le passé, le nombre réel d’enfants par famille a été en moyenne moins élevé, la probabilité de préférer avoir une famille de petite taille est plus élevée chez les personnes en âge de procréer.

Ilse Van Liempt and Jeroen Doomernik : Migrant’s Agency in the Smuggling Process : The Perspectives of Smuggled Migrants in the Netherlands, International Migration, 2006, vol. 44, n° 4, pp. 165-190

35This paper focuses on migrants who have been smuggled to the Netherlands from three regions: Iraq, Horn of Africa, and the former Soviet Union. The central questions are: to what extent do smugglers give direction to migration; and how much autonomy do migrants themselves have in deciding where they want to travel? The common assumption is that smuggled migrants are recruited by criminals and have little to say within the migration process. But the relationship between the smugglers and the smuggled seems more diverse. Three different types of interactions between the smuggler and the migrant are identified. Subsequently the question is addressed how this process is related to, and interacts with, the context of Dutch migration policies. The increased crackdown of the past decade on unsolicited migration in the Netherlands has not reduced the number of irregular entries. Moreover, what we see is that the involvement of human smugglers has been on the increase, and this involvement has shaped the migration process, substantially.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Comptes rendus d'articles », Espace populations sociétés, 2006/2-3 | 2006, 429-438.

Référence électronique

« Comptes rendus d'articles », Espace populations sociétés [En ligne], 2006/2-3 | 2006, mis en ligne le 06 octobre 2016, consulté le 25 novembre 2017. URL : http://eps.revues.org/1908

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org